Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rangement pour échevettes

Publié le par Françoise

Rangement pour échevettes
Rangement pour échevettes

Je voulais un autre rangement pour mes échevettes depuis longtemps.
J'ai enfin trouvé les boites à la Foir'Fouille. A 6,99 euros la boite, les petits cartons sont fournis (100).
Ca prend un peu de temps pour enrouler les échevettes, mais je trouve le rangement plus sympa, et surtout plus compact ! Il me reste encore un peu de place pour les cotons qui sont avec des ouvrages en attente. Ca c'est fait !

Partager cet article

Repost 0

Baskets (paniers) quilt - Fin

Publié le par Françoise

Baskets (paniers) quilt - Fin

Et voilà, c'est fini. Je ne touche plus à ce petit patchwork.
Afin de "camoufler" quelques défauts, j'ai mis un petit croquet sous les paniers. Ca me plaît bien. Je vais lui trouver une place et reprendre un autre ouvrage laissé de côté, avant de penser à un nouveau projet ! (J'y pense déjà, mais je m'interdis de mettre un nouvel ouvrage en route, jusqu'à quand ?.....)

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

Un petit tour à Paris

Publié le par Françoise

Un petit tour à Paris avec les copines et deux charmants garçons.
Quelques photos de notre périple et quelques explications sur nos visites.
- Montmartre où nous n'avons pas le temps de monter : magasins de tissus, nous voyons des coupons magnifiques, nous ne craquons pas ! enfin, très peu !
- Une jolie boule qui s'allume vers 17 h en bas des Champs Elysées, une grande roue magnifique avec l'obélisque qui je trouve aujourd'hui symboliquement a la forme d'un grand crayon !
- le point zéro des routes de France, sur le parvis de Notre Dame.
http://www.paris-a-nu.fr : Situé sur le parvis de la cathédrale Notre Dame le point zéro des routes de France sert de référence pour le calcul des distances avec les autres villes. A une trentaine de mètres devant l’entrée de la cathédrale, il est matérialisé par une rose des vents gravée au centre d’un médaillon octogonal en cuivre ; celui ci est entouré d’une dalle circulaire en pierre divisée en quatre parties. Le point zéro à été fixé par une lettre royale du 22 avril 1739 puis matérialisé une première fois le 22 avril 1786. La plaque actuelle fut inaugurée le 1 0octobre 1924.
- Une découverte : la rue François Miron, (rue par laquelle nous rejoindrons la rue Saint Antoine), avec ses magnifiques maisons médiévales, une petite rue hors du temps et des grandes avenues de la capitale. Sur, j'y retournerai !
- De la rue Saint Antoine, (il faut lire les livres passionnants de Jean Diwo pour connaître les détails de la vie de ce quartier rue et faubourg Saint Antoine pour ceux qui aiment la petite histoire), nous rejoignons la très belle place des Vosges.

Un petit bout de l'histoire de la place des Vosges : qui s'appelait place Royale, c’est une place, conçue sur un plan quasi carré, de 127 sur 140 mètres de côté, bordée d’immeubles d’habitation de deux étages en briques rouges à chaînages de pierre calcaire blanche et toits d’ardoise bleue très pentus, aux fenêtres à petits carreaux, d’une grande unité de présentation. En effet, un édit royal, pris au XVIIe siècle, a imposé l’unité de la composition des bâtiments et la hauteur uniforme, à l’exception du pavillon du roi, au centre du côté sud (le plus élevé de tous) et du pavillon de la reine, qui lui fait face sur le côté nord, qui sont volontairement plus élevés. Les pavillons actuels font quatre travées de largeur, ils sont composés d’un rez-de-chaussée à arcades, de deux étages carrés et de deux étages de comble. On ne connait pas le nom de l’architecte de la place ; on a cité les noms de Jacques II Androuet du Cerceau, Louis Métezeau, Clément Métezeau ou Claude Chastillon. Démarrés en 1605, les travaux furent achevés en 1612, deux ans après le décès du bon roi Henri.
Le 14 septembre 1800, par arrêté du département de la Seine, elle prit le nom des Vosges, parce que le département des Vosges fut le premier de tous qui ait acquitté la plus forte partie de ses contributions, au terme prescrit par un arrêté des Consuls du 8 mars 180
0.

Un petit bout d'histoire de la place Ducale : La "città ideale", dans l'imaginaire de la Renaissance, est un thème majeur. La ville nouvelle de Charleville en est l'illustration et la Place Ducale le joyau.
La ville fut conçue suivant une organisation architecturale remarquable que l'on prête à Clément Métezeau. Au centre se situe la grande place Ducale (126m x 90m, construite de 1612 à 1628) sur laquelle se croisaient les deux axes de la cité. Un de ses côtés devait être occupé par le palais de Charles de Gonzague (celui-ci ne fut en réalité jamais construit dans son ensemble), remplacé en 1843 par l'hôtel de ville. Sur les trois autres côtés s'alignent les façades des pavillons présentant, par la volonté de Charles de Gonzague, la même ordonnance : succession d'arcades en anse de panier au rez-de-chaussée, angles, corniches, encadrement des baies, lucarnes en pierre, la brique venant remplir le reste du parement.
Vous trouverez des informations historiques passionnantes sur Internet.
Une belle journée !

Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Paniers et hexagones

Publié le par Françoise

Paniers et hexagones
Paniers et hexagones

Enfin de la lumière, du soleil, et tout de suite, l'envie de reprendre mes petits travaux ! J'ai enfin réussi à mettre en place les pièces du puzzle des paniers.
Ce petit patch, puisqu'il devrait faire 60 cm sur 60 cm environ m'a donné quelques difficultés. En effet, ayant acheté ce kit chez Inès à Paris, intéressant puisqu'en solde, donc abordable, je ne m'étais pas rendue compte que les explications étaient en : anglais. Donc, aidée d'un logiciel de traduction, j'ai petit à petit compris comment je devais m'y prendre pour couper les morceaux. Vous apercevez sur le côté droit de la photo, un tissu marron, qui était dans le kit d'origine. Je le trouvais triste, alors je l'ai remplacé par le tissu bordeaux, ainsi je trouve le panneau plus lumineux. Je vais donc commencer la couture main, machine, je ne sais pas encore ?

Avant que le soleil ne réapparaisse, j'avais décidé de prendre mes petites chutes de tissu et d'en faire des hexagones. Je continuerai plus tard. Avec les hexagones, il y aura toujours une façon de mettre les clairs avec les clairs, ou les foncés ensemble, ou faire une composition dégradée. Mais si là, il y en a déjà une centaine, ce n'est pas assez.

J'ai d'autres en cours, je ne les oublie pas.
Bonne journée

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

Pâté ardennais

Publié le par Françoise

Voilà un pâté qui demande un peu de travail, et un peu de patience pour le déguster mais ça vaut le coup d'attendre.
A bonne cuisine, bon vin ! le vin blanc de cuisine est trop sec, trop acide, c'est mieux si vous avez un fond de bon vin blanc, voire un tantinet doux et légèrement sucré.
La farce à faire 48 h à l'avance
800 g de poitrine fraiche de porc
10 cl de vin blanc (c'est le plus difficile à doser, il ne faut pas qu'il y en ai de trop)
1/2 verre à liqueur de cognac
3 échalotes ciselées
Thym frais ou surgelé
1 feuille de laurier
2 noisettes de beurre
Sel
Poivre
48 heures avant : Faire doucement revenir les échalotes dans une noisette de beurre.
Couper la viande en cubes d’1cm de côté et la disposer dans une boîte hermétique.
Saler, poivrer, 2 brins de thym et une feuille de laurier
Ajouter les échalotes et verser le cognac et le vin blanc
Couvrir et laisser mariner 48h.
24 heures avant : Préparer la pâte à pain au lait et la laisser reposer une nuit au réfrigérateur
Ingrédients
500 g de farine
20 g de levure de boulanger
50 g de sucre
10 g de sel fin
1/4 l de lait
1 œuf
125 g de beurre.
Matériel / Un robot - du film alimentaire
Préparation
Mettre dans le bol du robot. La pâte peut se faire à la main également.
Mettre la farine dans le bol du robot
Ajouter le sucre, la levure (ne pas faire toucher le sel et la levure)
Ajouter le lait et mélanger
Pétrir avec le robot, outil pétrin, environ 5 mn jusqu'à obtention d'une pâte ferme et élastique
Mettre l'œuf et pétrir encore 5 mn pour former une pâte bien homogène et élastique, mais moins ferme
La pâte doit se décoller facilement du saladier ne doit pas coller aux mains
Ajouter en dernier, le beurre ramolli, ni trop froid, ni trop mou
Recouvrir d'un film alimentaire et laisser reposer pour que la pâte double de volume: 1h environ suivant la température ambiante
Casser la pâte (la "re-pétrir" 30 sec pour chasser le gaz) et recouvrir à nouveau d'un film et mettre au réfrigérateur 4 h (ou plus) avant de l'utiliser.
Le lendemain, beurrer votre tourtière, ou mettre un rond de papier sulfurisé.
Diviser la pâte en deux et l’étaler, en deux disques avec un soupçon de farine. Ne pas laisser trop d'épaisseur,
Garnir le moule avec la moitié de la pâte en nourrissant bien les bords.
Disposer harmonieusement la viande égouttée.
Rabattre légèrement les bords de la pâte, humecter au pinceau avec de l’eau et recouvrir de la seconde abaisse.
Dorer au jaune d’œuf.
Faire une cheminée au milieu pour que la vapeur s'échappe et évite de détremper le pâté.
Laisser lever 1 h 30 près d’une source de chaleur.
Enfourner à four préchauffé à 160° pendant au moins 1 h 15.
Attendre 10 min avant de servir avec une salade.

Pâté ardennais Pâté ardennais Pâté ardennais
Pâté ardennais Pâté ardennais

Publié dans Recettes

Partager cet article

Repost 0