Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

7 articles avec voyages

Un petit tour à Paris

Publié le par Françoise

Un petit tour à Paris avec les copines et deux charmants garçons.
Quelques photos de notre périple et quelques explications sur nos visites.
- Montmartre où nous n'avons pas le temps de monter : magasins de tissus, nous voyons des coupons magnifiques, nous ne craquons pas ! enfin, très peu !
- Une jolie boule qui s'allume vers 17 h en bas des Champs Elysées, une grande roue magnifique avec l'obélisque qui je trouve aujourd'hui symboliquement a la forme d'un grand crayon !
- le point zéro des routes de France, sur le parvis de Notre Dame.
http://www.paris-a-nu.fr : Situé sur le parvis de la cathédrale Notre Dame le point zéro des routes de France sert de référence pour le calcul des distances avec les autres villes. A une trentaine de mètres devant l’entrée de la cathédrale, il est matérialisé par une rose des vents gravée au centre d’un médaillon octogonal en cuivre ; celui ci est entouré d’une dalle circulaire en pierre divisée en quatre parties. Le point zéro à été fixé par une lettre royale du 22 avril 1739 puis matérialisé une première fois le 22 avril 1786. La plaque actuelle fut inaugurée le 1 0octobre 1924.
- Une découverte : la rue François Miron, (rue par laquelle nous rejoindrons la rue Saint Antoine), avec ses magnifiques maisons médiévales, une petite rue hors du temps et des grandes avenues de la capitale. Sur, j'y retournerai !
- De la rue Saint Antoine, (il faut lire les livres passionnants de Jean Diwo pour connaître les détails de la vie de ce quartier rue et faubourg Saint Antoine pour ceux qui aiment la petite histoire), nous rejoignons la très belle place des Vosges.

Un petit bout de l'histoire de la place des Vosges : qui s'appelait place Royale, c’est une place, conçue sur un plan quasi carré, de 127 sur 140 mètres de côté, bordée d’immeubles d’habitation de deux étages en briques rouges à chaînages de pierre calcaire blanche et toits d’ardoise bleue très pentus, aux fenêtres à petits carreaux, d’une grande unité de présentation. En effet, un édit royal, pris au XVIIe siècle, a imposé l’unité de la composition des bâtiments et la hauteur uniforme, à l’exception du pavillon du roi, au centre du côté sud (le plus élevé de tous) et du pavillon de la reine, qui lui fait face sur le côté nord, qui sont volontairement plus élevés. Les pavillons actuels font quatre travées de largeur, ils sont composés d’un rez-de-chaussée à arcades, de deux étages carrés et de deux étages de comble. On ne connait pas le nom de l’architecte de la place ; on a cité les noms de Jacques II Androuet du Cerceau, Louis Métezeau, Clément Métezeau ou Claude Chastillon. Démarrés en 1605, les travaux furent achevés en 1612, deux ans après le décès du bon roi Henri.
Le 14 septembre 1800, par arrêté du département de la Seine, elle prit le nom des Vosges, parce que le département des Vosges fut le premier de tous qui ait acquitté la plus forte partie de ses contributions, au terme prescrit par un arrêté des Consuls du 8 mars 180
0.

Un petit bout d'histoire de la place Ducale : La "città ideale", dans l'imaginaire de la Renaissance, est un thème majeur. La ville nouvelle de Charleville en est l'illustration et la Place Ducale le joyau.
La ville fut conçue suivant une organisation architecturale remarquable que l'on prête à Clément Métezeau. Au centre se situe la grande place Ducale (126m x 90m, construite de 1612 à 1628) sur laquelle se croisaient les deux axes de la cité. Un de ses côtés devait être occupé par le palais de Charles de Gonzague (celui-ci ne fut en réalité jamais construit dans son ensemble), remplacé en 1843 par l'hôtel de ville. Sur les trois autres côtés s'alignent les façades des pavillons présentant, par la volonté de Charles de Gonzague, la même ordonnance : succession d'arcades en anse de panier au rez-de-chaussée, angles, corniches, encadrement des baies, lucarnes en pierre, la brique venant remplir le reste du parement.
Vous trouverez des informations historiques passionnantes sur Internet.
Une belle journée !

Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris
Un petit tour à Paris

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Paris - L'Institut Du Monde Arabe - Il était une fois l'Orient Express

Publié le par Françoise

Jolie exposition, où l'on retrouve au fil des wagons l'ambiance des romans d'Agatha Christie, qui elle allait rejoindre son mari qui faisait des fouilles archéologiques en Irak, ainsi que l'empreinte d'écrivains voyageurs, tel Pierre Loti, mais aussi Mata Hari..

Paris - L'Institut Du Monde Arabe - Il était une fois l'Orient Express
Paris - L'Institut Du Monde Arabe - Il était une fois l'Orient Express
Paris - L'Institut Du Monde Arabe - Il était une fois l'Orient Express

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Le marché Saint Pierre à Paris

Publié le par Françoise

Et me voilà dans la capitale !
Le marché Saint Pierre où l'on trouve de tout, et pas tout à fait ce que l'on cherche. Pour le patchwork, des dizaines de tissus mais pas de japonais, du molleton spécial patchwork à un prix défiant toute concurrence, (1.50 € le m en 150 de large, la même qualité que celui que j'ai pris pour les journées ensoleillées) mais pas en grande largeur. J'ai trouvé un joli tissu pas cher du tout, pour ma cuisine. Il y a des affaires à faire.
Le quartier est à découvrir absolument, pittoresque, dépaysement et animation garantis. Chaussures confortables vivement conseillées !!! Je sais de quoi je parle !!!

Le marché Saint Pierre à Paris
Le marché Saint Pierre à Paris

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Belgique - Dinant (4)

Publié le par Françoise

Et pour finir la promenade, une note d'humour dans les rues de la ville !

Belgique - Dinant (4)
Belgique - Dinant (4)

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Belgique - Dinant (3)

Publié le par Françoise

Dinant est également la ville des couques : dérivé du néerlandais koek, comparable à l'allemand kuchen, ou à l'anglais cookie.

La célèbre couque de Dinant est une spécialité à base de mélange de miel et de farine de froment, dont chaque pâtissier de la ville détient au moins une recette exclusive.

Belgique - Dinant (3)
Belgique - Dinant (3)

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Belgique - Dinant (2)

Publié le par Françoise

Dinant, ville d'Adolphe Antoine-Joseph Sax mieux connu sous le nom d'Adolphe Sax né le 6 novembre 1814 dont la ville fête le bicentenaire de sa naissance.

Sa première invention importante fut une amélioration de la clarinette basse. En 1841, il s'installe à Paris ou il inventera le saxophone.

Belgique - Dinant (2)
Belgique - Dinant (2)
Belgique - Dinant (2)
Belgique - Dinant (2)

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0

Belgique - Dinant (1)

Publié le par Françoise

Une belle promenade à Dinant, sous un magnifique soleil de fin d'hiver.

Belgique - Dinant (1)
Belgique - Dinant (1)

Publié dans Voyages

Partager cet article

Repost 0